Envoyer un lien vers cette page à un ami !



 



Vous êtes ici : Accueil : Reportage : Sur les traces du royaume Cham. Vietnam

MINI - REPORTAGE : MY SON - SUR LES TRACES DU ROYAUME CHAMPA

My Son - Royaume ChampaDécouvert à la fin du XIXème siècle par un Français nommé MC Paris, le site de My Son, situé à une trentaine de kilomètres de Hoi An, est l'un des lieux les plus importants de l'ancien royaume Champa.

Le voile qui a couvert ces lieux durant près d'un demi millénaire (ce royaume s'est "éteint" à la fin du XVème siècle) a été levé grâce aux études des scientifiques français de l'Ecole française d'Extrême Orient.

Bien qu' énormément endommagé, My Son demeure un vestige historique, culturel et artistique des plus importants du royaume Champa, et conserve encore des traces et des objets concernant tous les styles et toutes les périodes de cette Histoire. Le site de My Son est désormais classé patrimoine mondial par l'UNESCO.

L'ensemble comprend environ 70 ouvrages architecturaux de briques et de pierres, construits entre le VIIè et le XIIIè siècle.

Leur diversité architecturale démontre le génie et l'habileté des artisans chams. On a d'ailleurs comparé My Son avec les vestiges d'autres grandes civilisations de l'Asie du Sud-Est, tels qu' Angkor Wat, Borobudur, Vathu ou Bagan.



 

voyage VietnamDESTINATION : VIETNAM

Îlots rocheux baignant dans les eaux turquoise de la Baie d'Halong, visages souriant à l'ombre du nôn (le chapeau conique traditionnel vietnamien), terrasses en rizière à perte de vue, vestiges historiques de Hué, ancien comptoir commercial de Hoi An, longues plages de sable fin... Il n'est pas difficile de comprendre pourquoi le peuple du Vietnam a toujours lutté pour la protection de son territoire et de ses merveilles : la liste des trésors vietnamiens est loin d'être exhaustive !
Découvrez toutes nos informations sur le Vietnam ainsi que nos offres de voyages sur le Guide voyage Vietnam


Construit par le roi Bhadresvaraman à la fin du IVè siècle, My Son est devenu un lieu de culte du Royaume Champa. Les Chams étaient hindouïstes et c'est pour cette raison que l'on trouve à My Son tant de Lingam et de sculptures des dieux Shiva, Ganesh, Vishnou...

Avec l'essor du Bouddhisme entre 758 et 915, le site de My Son cesse pour quelque temps d'être le centre de la religion et le "génie maître de la Nation", mais dès le début du Xème siècle, peut-être grâce au rétablissement du Shivaïsme dans l'administration des Chams, My Son recommence à être un lieu influent. Grâce au culte, à la restauration et à la construction que la population Cham lui a réservé, le Cirque de My Son a eu davantage de vestiges architecturaux et sculpturaux que n'importe quel autre lieu du Royaume des Champa.

Après le XVème siècle, le site tombe dans l'oubli et aucune archive des anciennes dynasties vietnamiennes ne semble le mentioner. Ainsi, quand les français le découvrent à la fin du XIXème siècle, My Son était entièrement englouti dans la jungle, à l'image de Angkor Wat.

Malheureusement, bien qu'ayant survécu aux envahisseurs khmères, chinois ou français, My Son a été largement endommagé par les bombardiers américains lors de la guerre du Viet Nâm.

Quoi qu'il en soit, une atmosphère mystérieuse se dégage de ces vieilles ruines Chams en partie encore englouties par la jungle, et certains visiteurs s'imagineront peut-être en aventurier découvrant pour la première fois les lieux...

 



guide voyage Vietnam | Page d'acceuil